Comment entretenir la carrosserie de sa voiture ?

0
159
Carrosserie voiture garagiste

Qu’il s’agisse de préserver la brillance de sa carrosserie de voiture ou de la maintenir dans un état aussi proche que possible que celui de la sortie d’usine, de nombreux gestes simples s’imposent. Votre attention sera primordiale pour assurer la pérennité de l’habillage du véhicule, ainsi que nous allons le voir dans cet article.

Les agressions naturelles contre la carrosserie

Que vous circuliez ou que vous laissiez votre véhicule à l’arrêt, de nombreux éléments sont susceptibles d’endommager la carrosserie. Vous aurez à composer avec qu’importe le type d’automobile ou de moto que vous possédez, et qu’importe le lieu où vous résidez. Ne désespérez pas pour autant, ces désagréments du quotidien n’ont rien d’ingérable pour quiconque dispose d’un semblant de ressources ou de connaissances.

Les adversaires contre lesquels vous aurez à lutter pour préserver le lustre de votre véhicule sont, en vrac et sans retenue : les poussières (de tailles diverses), les boues, les fientes d’oiseaux, les traces de goudron et le sel (en hiver). Les trois premiers sont d’origine naturelle, tandis que les deux derniers sont directement liés à l’état ou à l’entretien des routes. Rien de dramatique en soi, cependant des agressions quotidiennes finiront immanquablement par avoir un impact sur votre automobile si vous n’y prenez garde.

Laver fréquemment la carrosserie de sa voiture

Vous ne pourrez pas empêcher les impuretés et diverses saletés nommées ci-dessus de se déposer sur la carrosserie — à moins d’immobiliser le véhicule dans un garage et, ce faisant, de lui faire perdre son utilité de véhicule. Sauf à être un collectionneur qui ne prend jamais la route, vous devrez composer avec cette contrainte. Rassurez-vous, des gestes simples permettent de circonvenir ce désagrément.

Le plus essentiel des gestes est certainement de laver régulièrement son véhicule, soit dans un centre de lavage, soit chez soi avec les moyens du bord. Entre autres choses à savoir, les rouleaux de brosse utilisés dans les premiers sont un allié de choix pour l’entretien de sa carrosserie, car, en quelques passages, ce sont toutes les microrayures dont on est débarrassé ! Les rayures plus importantes nécessiteront sans doute l’intervention d’un carrossier, spécialisé dans ce type de travaux, toutefois vous ne devriez pas en avoir besoin tant que vous demeurez attentif à l’état de votre voiture.

Précisons que les rouleaux de brosse, s’ils affichent plutôt de bonnes performances, ne sont pas une solution miracle imparable. Les boues récalcitrantes, qui tendent souvent à se réfugier et à se fixer au niveau des soubassements du châssis, nécessitent la plupart du temps un lavage à haute pression. Or, cette méthode dispose certes de résultats efficaces, mais doit être mobilisée avec prudence : une pression de jet d’eau trop conséquente appliquée à la carrosserie fait courir le risque d’abimer la peinture du véhicule. Ne vous en servez que si vous êtes certain de savoir ce que vous faites.

Bien entendu, vous pouvez toujours opter pour la solution traditionnelle (et chronophage) du seau d’eau, d’un produit de lavage adapté et de quelques accessoires de nettoyage pour voiture. C’est du moins l’option retenue par les plus puristes d’entre nous.

Le lavage de carrosserie à la main

L’important est de disposer de tous les produits et objets nécessaires. Les plus fauchés privilégient le liquide vaisselle pour nettoyer leur véhicule, pourtant, dans l’idéal, c’est bel et bien du shampoing pour voiture qu’il faut utiliser. Privilégiez des shampoings à base de polymères de synthèse, qui protègeront hautement la couche protectrice. D’ailleurs, afin d’éviter les microrayures, œuvrez avec des gants de lavage et des torchons en microfibre, plus doux et moins agressifs pour le vernis.

Une fois que vous êtes disposé à lancer le lavage, mouillez le véhicule à l’eau claire, puis appliquez le shampoing par zones. Pensez en termes de gravité naturelle : allez du haut vers le bas, et commencez par le toit. S’il y a beaucoup de soleil et qu’il fait une température élevée, n’attendez pas pour rincer, car s’il est trop exposé, le shampoing sèche et génère des auréoles peu plaisantes au regard. Procédez méthodiquement et par étapes, sans précipitation. Dans l’idéal, menez cette opération le matin afin d’éviter les problématiques d’ensoleillement trop vif.

En ce qui concerne les sections particulièrement sales où la boue et les autres saletés ont séché et durci, veillez à les humidifier copieusement avant de les décoller en douceur. Sinon, vous pourriez endommager le vernis. Le pire est le cas des projections de goudron qui se seraient incrustées sur la carrosserie tels des bernacles sur la coque d’un navire : vous ne pouvez pas les laisser, mais les ôter peut causer plus de mal que de bien si l’on agit dans la précipitation.

Rincez ensuite le véhicule, puis séchez-le à l’aide d’un passage de chiffon en microfibre. Ceci évitera la présence de traces d’humidité persistantes. On évite ainsi un effet auréoles ou tâches léopard. Méfiez-vous de l’eau de lavage, qui pourrait déposer une fine couche de calcaire à la surface de la carrosserie. Pour éviter que cela influe sur la patine finale, l’astuce des professionnels est d’appliquer une couche de cire protectrice ! Cette méthode simple et efficace ôte le calcaire et protège le vernis jusqu’au prochain lavage, ce qui en fait une solution deux en un des plus appréciables.

Lustrer sa carrosserie

Nuançons l’usage de la cire pour laver sa carrosserie dans les règles de l’art. En effet, les vieux véhicules se prêtent davantage à l’utilisation du « polish », plus adapté aux vernis et aux peintures de l’époque. L’effet sera identique, tout aussi plaisant à l’œil et protecteur contre les impuretés et saletés auxquelles le véhicule sera exposé lors de la conduite. L’éclat et la brillance sont ainsi préservés.

Enfin, rappelons qu’aucun produit pour la carrosserie ne fait de miracles s’il est mal employé. Pour être correctement utilisés et révéler leur plein potentiel, la cire et le polish doivent être appliqués par mouvements circulaires, zone par zone, de la même façon que le shampoing pour voiture. Votre véhicule bénéficiera alors du plein potentiel d’un lavage soigneux et digne d’un professionnel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here