Voyant ESP allumé : que faire ?

0
94
Conducteur voiture

Il est rare qu’il soit rassurant de voir un voyant s’allumer lorsque l’on conduit, surtout quand on est peu sûr de sa signification, comme c’est souvent le cas avec l’ESP. De quoi s’agit-il et que faut-il donc faire ?

Voyant ESP, qu’est-ce donc ?

L’acronyme ESP signifie, en anglais, Electronic Stability Program — soit Programme électronique de stabilisation. Il sert à la sécurité de la conduite en équilibrant les différents paramètres liés au freinage, à l’antiblocage ou à la force de traction des roues, afin de replacer un véhicule sur sa trajectoire.

Le voyant ESP s’allume lorsque ses fonctions s’activent, d’après les données reçues par les capteurs intégrés à la voiture. Par exemple, prenons un cas concret : si amorce de survirage sur la droite il y a, cela sera compensé grâce à une accélération des roues motrices couplée à un freinage de la roue arrière-gauche.

Notez que l’activation de l’ESP est automatique, et fait partie du fonctionnement normal de tout véhicule contemporain. Un conducteur peut néanmoins désactiver ce programme à partir de l’ordinateur de bord, auquel cas un message informatif demeurera affiché, et le voyant demeurera inactif.

Aspect du voyant ESP

Sur le tableau de bord et ses multiples voyants, l’ESP s’identifie plutôt facilement. Il représente une voiture dont les pneus auraient créé la marque d’une trajectoire en S, comme une trace de gomme sur l’asphalte. Le logo apparait dans une couleur orange, dans un cadre rond ou triangulaire selon le fabricant.

Comment fonctionne l’ESP ?

Prévu pour assister le conducteur dans les situations à risques où le freinage d’urgence pourrait ne pas suffire, l’ESP est interdépendant des autres programmes du véhicule. Il est ainsi associé à l’ABS (système antiblocage des roues), l’ASR (antipatinage) ou encore le TCS (Traction Control System), sans oublier l’EBD (dut aussi EBV ou ECB) qui agit sur la force de freinage de chacune des quatre roues. Pour le résumer de façon limpide, l’ESP est le chef d’orchestre de ce quatuor mécanique, et sert à moduler leur action durant le pilotage.

Deux situations sollicitent particulièrement l’ESP, le survirage et le sous-virage. Dans le premier, on risque le tête-à-queue, puisque le conducteur perd le contrôle de l’arrière du véhicule. Dans le second, la crainte consistera plutôt en une glissade sur les roues avant au lieu de tourner. Un bon freinage fait alors toute la différence pour ne pas mettre en danger le pilote et ses passagers.

La bonne nouvelle, c’est que l’ESP a une vitesse de réaction supérieure à celle d’un être humain. Un coup de volant est automatiquement détecté comme un facteur de risque de perte de contrôle. Le programme s’active alors pour agir sur les freins. Cela étant dit, l’ESP n’a rien d’un talisman protecteur capable de vous protéger de tous les dangers de la route : une sortie de route dans un virage due à une vitesse excessive ne pourra pas être évitée de la sorte. Que le véhicule soit doté d’un ESP ne remplacera jamais la prudence, la clairvoyance et le jugement avisé du conducteur.

De quoi est constitué l’ESP

Le programme de stabilisation électronique repose sur un ensemble d’éléments distincts :

  • Un capteur d’angle de braquage de la direction (qui sert à déterminer l’angle de rotation du volant)
  • Un calculateur
  • Un capteur d’accélération transversale (pour être alerté des mouvements latéraux anormaux)
  • Un capteur de lacet (qui analyse la rotation du véhicule autour de son axe central, et détecte le tête-à-queue)
  • Le voyant ESP (une simple ampoule activée par le programme pour communiquer au conducteur l’activation du programme)

Il peut arriver d’être nécessaire de remplacer l’un des capteurs, sans lesquels l’ESP devient inopérant. Des messages d’alerte spécifiques sont alors transmis à l’ordinateur de bord, que le garagiste pourra consulter afin d’identifier la source du problème. Cela demeure néanmoins un cas relativement exceptionnel.

Faut-il faire une maintenance du voyant ESP ?

Aucun affolement à avoir de ce côté-ci, la seule maintenance nécessaire au bon fonctionnement du voyant est le remplacement de l’ampoule — dans le cas où elle grillerait, ce qui est rare. Le prix d’une telle ampoule est d’environ 1 €, auquel vous devrez rajouter le coût de main-d’œuvre votre garagiste. La facture devrait donc à peine dépasser les 80 €.

Faut-il s’inquiéter si le voyant ESP s’active ?

Il existe deux cas de figure, qu’il faut savoir distinguer entre eux. Dans le premier cas, le voyant ESP s’allume durant la conduite, puis revient à une situation de repos : cela signifie que le système de navigation fonctionne de façon normale. L’activation est due à un survirage ou à un sous-virage détecté par votre véhicule. Même chose au démarrage, puisqu’à ce moment précis tous les voyants du tableau de bord sont censés s’activer pendant une brève seconde.

En revanche (et c’est le second cas), il en va autrement si vous remarquez que votre voyant demeure actif sur une longue durée. C’est là le signe indicateur qu’il y a un dysfonctionnement à régler aussi rapidement que possible. Faites alors appel à un garagiste, qui identifiera la panne et accomplira le nécessaire pour que vous puissiez reprendre la route en pleine sérénité.

Dans les deux cas, vous n’avez rien à craindre de la part de l’ESP, car cela ne vous empêchera pas de conduire normalement votre voiture. Aucun risque de voir celle-ci brusquement immobilisée au milieu de l’autoroute : si l’ESP est dysfonctionnel, il sera simplement inactif — vous privant simplement de l’avantage sécuritaire qu’il procure.

Est-ce une bonne idée de désactiver l’ESP ?

Être en mesure de désactiver l’ESP ne signifie pas forcément que vous devriez absolument le faire. Rappelons qu’il s’agit d’un programme censé assister la conduite dans les situations à risque, et qu’il améliore de façon sensible le confort des trajectoires. Nous ne recommandons en aucun de le rendre inactif, car nous partons du principe que, si un voyant du tableau de bord s’allume, c’est qu’il y a quelque chose à résoudre.

Si votre voyant ESP s’allume trop souvent à votre goût, peut-être devriez-vous tout simplement réduire les coups de volant nerveux lorsque vous prenez la route ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here